Close

APEM PAIQ

Pays : Madagascar
Secteur d’activité : Microfinance
Statut : En cours d’investissement
Fond associé : Miarakap
Entrepreneur : Rihatiana Rasonarivo
Employés : 25
En portefeuille depuis: 2019

APEM PAIQ est une institution de microfinance destinée aux petits entrepreneurs urbains, principalement situés à Antananarivo et en périphérie. Elle offre des prêts, d’un montant moyen de 1 million MGA (250 EUR), ainsi que des services non financiers complémentaires tels que l’assurance maladie et la formation.

Avec le financement et l’accompagnement de Miarakap, APEM PAIQ souhaite tripler son niveau d’activité en entre 2019 et 2023 via l’ouverture d’une dizaine de bureaux supplémentaires à Antananarivo et dans les communes adjacentes.

 

L’ENTREPRENEUR

Le Projet d’Appui aux Initiatives de Quartier est un projet initié par la Coopération Française en 1998. Le projet a été mené à Antananarivo sous la maîtrise d’œuvre de l’Association pour la Promotion de l’Entreprise à Madagascar (APEM). A la fin du financement de la Coopération Française, l’APEM a continué le projet en le finançant sur ses fonds propres et en le transformant en une société anonyme en 2010.

L’institution est aujourd’hui dirigée par Rihatiana Rasonarivo, femme malgache de 40 ans. La directrice générale d’APEM PAIQ est diplômée de l’INSCAE en Comptabilité et Contrôle et possède une Maitrise en gestion de l’université d’Antananarivo. Elle a occupé des postes de contrôleur interne puis de responsable administrative et financière avant d’intégrer APEM PAIQ en 2011.

 

APPUI DE MIARAKAP

Miarakap s’est engagé auprès d’APEM PAIQ pour :

• Permettre l’ouverture de nouveaux bureaux de quartier et leur informatisation

• Renforcer la gouvernance de l’entreprise en participant activement aux décisions stratégiques

• Renforcer les capacités du personnel cadre et opérationnel via des missions d’assistance technique

 

IMPACTS CLÉS DE L’ENTREPRISE

Le plan de développement prévoit :

• Plus de 50 emplois formels créés ou maintenus

• L’accès aux services financiers pour plus de 5 000 petits entrepreneurs urbains à Antananarivo à horizon 2023

• La formation de plus de 100 entrepreneurs par an

• Le développement d’une politique de performance sociale